Pioneering diagnostics

Épanouissement professionnel et bien-être au travail

bioMérieux mise sur le potentiel de son capital humain, dans le respect de sa responsabilité envers les équipes qui contribuent à son succès.

La mobilité interne

Enjeu d’avenir, la mobilité interne est encouragée pour répondre tant à l’évolution des métiers à court terme qu’aux exigences liées au développement de l’entreprise à plus long terme.

Près de 50 % des postes permanents pourvus par mobilité interne.

L'égalité hommes-femmes

Le premier accord triennal concernant l’égalité professionnelle a été signé en 2003. Son renouvellement à chaque échéance a permis aux partenaires sociaux de gagner en maturité sur cette question. En 2017, un nouvel accord a été signé pour 3 ans, pour les années 2018 à 2020. Des dispositions sont mises en œuvre pour corriger les inégalités salariales, améliorer la mixité dans les organisations et augmenter le pourcentage des femmes dans les fonctions managériales.
L’égalité professionnelle s’évalue essentiellement sur la base de 3 indicateurs : la mixité, la rémunération et la promotion. Pour les partenaires sociaux, les informations issues de ces données permettent la mise en œuvre d’actions correctrices.

  • Chez bioMérieux, le réseau interne WoRLD (Women Ready for Leadership Diversity) agit en faveur d’une plus grande mixité au sein des positions de management. 
  • Le 30 mai 2017, l’Assemblée générale des actionnaires de bioMérieux a approuvé la nomination de deux administratrices indépendantes : Fanny Letier et Marie-Paule Kieny. Le Conseil d’administration de bioMérieux est désormais composé de 10 administrateurs, dont 4 femmes.
  • En octobre 2018, le domaine de Montcelard a accueilli la 3e édition lyonnaise du Forum JUMP, ouvert à toutes les entreprises du territoire, en partenariat avec l’association JUMP. 
  • Un indice égalité professionnelle entre les hommes et les femmes a été mis en place suite à de nouvelles dispositions législatives. En 2018, bioMérieux a obtenu la note de 88 sur 100, bien au-delà du minimum requis par la loi. En collaboration avec nos partenaires sociaux, nous sommes engagés pour continuer à progresser dans cette voie et confirmer cette bonne performance.

 

Équilibre vie professionnelle - vie privée

La qualité de vie au travail est l’un des axes majeurs de la politique de ressources humaines de bioMérieux. En 2015, un programme « Work-Life Balance » a été lancé en France afin d’améliorer l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée.
Il a été étendu en 2016 aux autres pays de la région Europe Moyen-Orient Afrique. La mise en place d’une politique de télétravail remporte un vif succès. 

En France, une conciergerie a ouvert sur deux sites en novembre 2017.  

Programme « Best Place to Work »

Fin 2016, le programme EMEA « Best Place to Work » a été lancé pour veiller à maintenir un environnement favorable à l’épanouissement professionnel et à la qualité de vie au travail des collaborateurs.

Des actions en faveur des personnes en situation de handicap

Des initiatives sont prises depuis que bioMérieux a signé en 2008 un accord d’entreprise en faveur de l’emploi de personnes en situation de handicap : politique de recrutement, d’insertion et de formation des personnes en situation de handicap, de sensibilisation et formation des acteurs impliqués dans l’accueil de ces collaborateurs, et de maintien dans l’emploi par l’aménagement du poste de travail. Cet accord a été renouvelé fin 2017 pour une période de 4 ans.

La santé et la sécurité des collaborateurs

Les équipes de bioMérieux se sont fixé comme objectif de réduire le taux d’accident d’ici à 2020 pour atteindre un taux inférieur ou égal à 1,6, un taux particulièrement faible à l’échelle internationale dans le domaine industriel. La politique Santé Sécurité Environnement, définie dans un premier temps dans le cadre des unités de production, est étendue progressivement aux filiales commerciales.
La filiale américaine a ainsi lancé en 2016 un programme de formation à la sécurité routière pour tous les collaborateurs qui utilisent leur véhicule dans le cadre de leur travail.

 

 Des actions en faveur de la santé 

  • Un programme pilote d’accès aux soins et d’éducation à la santé est déployé sur les sites nord-américains. À Saint-Louis, un centre médical dédié aux collaborateurs et à leur famille leur permet de bénéficier de bilans de santé, de dépistages précoces du cancer, ainsi que de conseils médicaux ou nutritionnels dispensés par des professionnels, dans le respect du secret médical.
  • La prévention des risques psychosociaux des collaborateurs est un des axes de la politique de Ressources Humaines. En Europe, l’offre de formation interne a été étoffée avec un module de formation d’une journée intitulé « Comment ne pas s’épuiser et être attentif à ses collaborateurs » destiné aux responsables de service.
  • En novembre 2017, à l’Institut national du cancer (INCa, Paris), bioMérieux a signé la charte des 11 engagements « Cancer et Emploi ». Cette charte vise à améliorer l’accompagnement des salariés touchés par le cancer et à promouvoir la santé.