Pioneering diagnostics

Infections respiratoires

Lorsque des patients se présentent dans un établissement de santé avec une suspicion d'infection respiratoire, il est crucial de déterminer rapidement la sévérité et le type d'infection à l'aide de tests diagnostiques réalisés en laboratoire.

L'enjeu de santé publique

  • Les maladies respiratoires sont responsables de 4 millions de décès dans le monde chaque année[1].
  • Les infections respiratoires comptent parmi les 10 causes majeures de mortalité dans le monde[2] et représentent la principale cause de décès dans les pays en développement1.
  • Dans les pays industrialisés, les infections respiratoires sont la principale cause de consultation pédiatrique[3].
  • Les infections respiratoires peuvent être impliquées dans les infections liées aux soins (HAI) et les épidémies qui leur sont associées[4].

Le rôle du diagnostic

Les tests diagnostiques sont essentiels pour aider à déterminer l’agent responsable de l’infection et le traitement approprié. Il est possible de classer les infections respiratoires selon deux catégories majeures :

  • Les infections des voies respiratoires supérieures
    Elles concernent une ou plusieurs régions anatomiques (les voies nasales, l’épiglotte, les sinus, le pharynx ou le larynx par exemple) et sont le plus souvent causées par des virus. Le traitement repose dans ce cas sur le soulagement des symptômes du patient.
    Cependant, des bactéries peuvent également en être responsables. C’est le cas de l’angine streptococcique causée par des bactéries du groupe Streptocoque A. L’infection doit alors être prise en charge rapidement et traitée grâce aux antibiotiques adaptés.
  • Les infections des voies respiratoires basses
    Plus sévères que les précédentes, elles comprennent la bronchite aigüe, l’exacerbation de la bronchite chronique, la pneumonie et la bronchiolite (chez les jeunes enfants en général). Les antibiotiques de première ligne sont souvent inefficaces pour traiter les patients souffrant d’exacerbation de bronchite chronique ou de pneumonie, la cause sous-jacente étant d’ordinaire bactérienne.

Notre offre

bioMérieux dispose d’une gamme complète de solutions comprenant :

  • Des solutions de biologie moléculaire par PCR avec :
    • Le panel respiratoire BIOFIRE® FILMARRAY®, un panel complet qui permet d’analyser simultanément 17 virus et 3 bactéries à l’origine de maladies respiratoires,
    • Le panel respiratoire 2 BIOFIRE® FILMARRAY® (RP2), capable de détecter 21 pathogènes (17 virus et 4 bactéries) responsables d’infections respiratoires,
    • Le panel respiratoire 2 plus BIOFIRE® FILMARRAY® (RP2plus), qui détecte 22 pathogènes (18 virus et 4 bactéries) responsables d’infections respiratoires.
  • Le test VIDAS®  B•R•A•H•M•S PCT™ pour la prise en charge des patients présentant une infection, suspectée ou confirmée, des voies respiratoires basses ainsi qu’aux patients présentant un sepsis, suspecté ou confirmé.
  • La gamme VITEK® pour l’identification et l’antibiogramme automatisés des bactéries et levures.
  • La gamme ARGENE®, PCR en temps réel et solutions d’immunologie.
  • Les milieux de culture chromogènes CHROMID® pour la détection de Pseudomonas aeruginosa, Staphylococcus aureus et de Staphylococcus Aureus Résistant à la Méthicilline (SARM).

En savoir plus sur notre gamme pour la détection et le diagnostic des infections respiratoires.

 


[1] htttp://www.worldlungfoundation.org/ Acute Respiratory Infections Atlas 2010
Ferkol T and Schraufnagel D. The Global Burden of Respiratory Disease. Ann Am Thorac Soc 2014; 11( 3) 404–406.

[3] Liao, PeiFen et al. “Respiratory Tract Infection Is the Major Cause of the Ambulatory Visits in Children.” Italian Journal of Pediatrics 37 (2011): 43.

[4] Sydnor, Emily R. M., and Trish M. Perl. “Hospital Epidemiology and Infection Control in Acute-Care Settings.” Clinical Microbiology Reviews 24.1 (2011): 141–173.