La résistance aux antibiotiques

La résistance bactérienne aux antibiotiques est une menace pour la santé publique dans le monde. Les tests diagnostiques contribuent à réduire l’usage inapproprié des antibiotiques, à préserver leur efficacité. Ils constituent un outil précieux dans les programmes de surveillance épidémiologique et de prévention. 

AMR chiffres clés

Le rôle crucial du diagnostic

Le développement de ces tests à haute valeur médicale est une priorité pour bioMérieux. La Société est pionnière dans le développement de tests de diagnostic pour l’identification des agents pathogènes, la détection de leur résistance aux antibiotiques et l’antibiogramme permettant aux cliniciens de déterminer le traitement avec précision.

 

Rôle du diagnostic

 

bioMérieux est également engagée dans des programmes d’éducation des professionnels de santé et de sensibilisation du public à l’importance du bon usage des antibiotiques pour lutter contre ce fléau.

Partenaire du Fleming Fund

Fleming FundEn 2019, bioMérieux a été sélectionnée comme partenaire principal dans le cadre d’un appel d’offres organisé par le Fleming Fund, un programme d’investissement britannique de lutte contre la résistance aux antimicrobiens dans les pays à ressources limitées.

Dans 15 pays d’Afrique et d’Asie Pacifique, bioMérieux est missionnée pour équiper un laboratoire clinique et un laboratoire vétérinaire de référence avec les systèmes VITEK® MS et VITEK® 2, pour l’identification des pathogènes et les antibiogrammes, ainsi que du logiciel MYLA® pour le traitement des données.

Un soutien renouvelé à la GLOBAL-PPS

Depuis son lancement en 2015, bioMérieux soutient la Global Point Prevalence Survey (GLOBAL-PPS*), une enquête de prévalence qui apporte une connaissance unique de la consommation d’antibiotiques et de la résistance bactérienne à l’échelle mondiale. Coordonnée par le Pr Herman Goossens et le Dr Ann Versporten de l’université d’Anvers (Belgique), elle met en évidence l’importance du diagnostic in vitro et la nécessité d’étendre l’utilisation des tests de diagnostic pour améliorer les pratiques de prescription d’antibiotiques dans tous les pays.

En 2019, un module additionnel a été ajouté à la GLOBAL-PPS sur les infections associées aux soins. Il vise à offrir des outils supplémentaires aux hôpitaux.

En 2020, dans le contexte de crise sanitaire, il a été décidé d’intégrer la collecte de données relatives au SARS-CoV-2 afin de pouvoir analyser les informations consolidées.

La GLOBAL-PPS a fait l’objet de 16 publications scientifiques depuis son lancement.

Pour en savoir plus : regardez notre vidéo

CARE, programme multi-partenaires en Chine

Le programme CARE (pour « China Against drug REsistance ») a été initié en 2013 par la Fondation Mérieux et est soutenu par bioMérieux, qui pilote sa mise en oeuvre. Ce programme, qui s’appuie notamment sur la GLOBAL-PPS, fournit un outil standardisé (indicateurs) aux hôpitaux dans le but d’améliorer les programmes de gestion des antibiotiques et le contrôle des infections associées aux soins afin de limiter la propagation de la résistance aux antibiotiques en Chine. 

En 2016, la première enquête de prévalence a été menée dans quatre départements cliniques du premier hôpital partenaire de l’université Zhejiang (province du Zhejiang). En 2019, le programme CARE a été étendu à 9 hôpitaux de 8 provinces.

En 2020, en raison de la COVID-19, aucun nouvel hôpital n’a rejoint le programme, toutefois un des neuf établissements a de nouveau pu faire l’objet d’une enquête.

Accord de collaboration en Côte d’Ivoire

En juin 2019, à l’occasion de l’inauguration du Centre de formation de bioMérieux à Abidjan, dédié aux professionnels de santé, nous avons signé avec la Côte d’Ivoire un mémorandum d’accord de collaboration d’une durée de 3 ans. Il a pour objectif la lutte contre la résistance antimicrobienne à travers la mise en place opérationnelle d’initiatives d’éducation, de formation et de communication.

Depuis la signature du mémorandum et l’ouverture du centre de formation, 97 techniciens de laboratoire ont pu bénéficier d’une formation spécifique sur l’hémoculture, l’identification des pathogènes et les antibiogrammes pour lutter contre la résistance bactérienne.

 

 bioMérieux aux côtés des instances internationales

  • Associée au lancement en 2017 de l’AMR Industry Alliance, un consortium visant à conduire et mesurer les progrès du secteur industriel afin d’apporter des solutions durables dans la lutte contre la résistance aux antibiotiques. Mark Miller, Directeur Exécutif, Affaires Médicales de bioMérieux, siège en son Conseil d’administration au titre de représentant de l’industrie du diagnostic.
  • Membre votant du Conseil Américain Consultatif Présidentiel sur la Lutte contre les Bactéries Antibiorésistantes (PACCARB).
  • Membre de groupes de travail au sein d’AdvaMed (Advanced Medical Technology Association) et MedTech Europe (association professionnelle européenne représentant les industries de technologie médicale).
  • Pilote, en France, du projet « Antibiorésistance » du Comité Stratégique de la filière Industries et technologies de Santé.
  • Soutien des actions en faveur d’une meilleure gestion des antibiotiques du CIDRAP (Center for Infectious Disease Research and Policy), le Centre de recherche et de politiques sur les maladies infectieuses de l’université du Minnesota, aux États-Unis.
     

* Engagée dans les domaines de la résistance bactérienne et du bon usage des antibiotiques, bioMérieux est le seul sponsor privé de la Global Point Prevalence Survey ainsi que de la formation en ligne relative à cette étude. La Société n’exerce aucun rôle dans la conception de l’étude, la sélection, l’analyse ou l’interprétation des onnées, ni la rédaction du rapport. Les données, strictement confidentielles, sont conservées de manière anonyme au centre de coordination de l’université d’Anvers (Belgique).