Pioneering diagnostics

Insuffisance rénale aiguë (AKI)

L’insuffisance rénale aiguë est une défaillance brutale de la fonction rénale. Elle est évitable lorsqu’elle est prise en charge précocement. Le diagnostic rapide est donc essentiel à une bonne prise en charge. 

L’enjeu de santé publique

L’insuffisance rénale aiguë (AKI, pour Acute Kidney Injury) est une complication fréquente de maladies graves, notamment du sepsis, et en augmente la mortalité.

  • Environ 13,3 millions de personnes touchées par an dans le monde*.
  • Jusqu’à 60 % des patients gravement malades développent une AKI. Celle-ci peut entraîner une augmentation de la durée d’hospitalisation, une insuffisance rénale chronique, une augmentation du risque de décès et une augmentation du coût des soins**.

L’augmentation de la sévérité de l’AKI est associée à une augmentation de la mortalité et les patients souffrant d’AKI ont une fonction rénale dégradée à leur sortie de l’hôpital.

Le rôle du diagnostic

L’AKI est évitable quand elle est prise en charge précocement et de façon appropriée. Un diagnostic précoce et une prise en charge rapide des patients à risque d’AKI sont donc essentiels car il n’existe aucun traitement pour inverser une insuffisance rénale aigüe.

À ce jour, les tests urinaires et le dosage de la créatinine sérique sont les seuls marqueurs rénaux couramment utilisés. Ces deux indicateurs tardifs peuvent livrer un résultat d’insuffisance rénale au bout de 6 ou 24 heures, respectivement.

L'offre de bioMérieux

En avril 2018, bioMérieux a annoncé l’acquisition d’Astute Medical Inc., une société dédiée à l’amélioration du diagnostic des pathologies sévères, qui a notamment développé le test NEPHROCHECK®. Ce test innovant et prédictif pour l'évaluation précoce du risque d'insuffisance rénale aiguë est accrédité par la FDA et marqué CE.

Chez les patients présentant un risque modéré ou sévère d’AKI, et utilisé en association avec l’évaluation clinique, le test NEPHROCHECK® permet d’évaluer le risque d’AKI dans les 12 heures suivant le dosage.



* Zuk A & Bonventre JV, “Acute Kidney Injury” , Annu. Rev. Med. 2016. 67:293–307.

** Joannidis et al. Intensive Care Med 2009.