Pioneering diagnostics

Baxter et bioMérieux annoncent leur collaboration pour améliorer l'identification et le traitement de l’insuffisance rénale aiguë 

19 Mars 2019

Baxter International Inc. (NYSE: BAX), un acteur leader des soins intensifs, et bioMérieux, acteur majeur dans le domaine du diagnostic in vitro, annoncent un accord de collaboration pour le développement de futurs biomarqueurs permettant d’identifier rapidement l’insuffisance rénale aiguë (IRA) et de donner des informations pour le traitement. Cette annonce a été rendue publique cette semaine lors du Symposium international sur les soins intensifs et la médecine d'urgence ISICEM (International Symposium on Intensive Care and Emergency Medicine).

« Nous sommes déterminés à améliorer l’état de santé des patients gravement malades tout au long de leur parcours de soins. Cela consiste notamment à saisir les opportunités de diagnostiquer l’IRA plus précocement afin que le patient bénéficie de la meilleure thérapie », a déclaré Reaz Rasul, directeur général de l’activité Acute Therapies de Baxter. « En collaborant avec les équipes de bioMérieux, nous pourrons conjuguer leur expertise dans le domaine du diagnostic avec notre expérience en matière d’avancées médicales les plus récentes apportées aux unités de soins intensifs. »

« En tant que leader des solutions pionnières de diagnostic, nous nous réjouissons de collaborer avec Baxter pour relever les défis importants de la médecine en soins intensifs tels que l’IRA. Pour y parvenir, les équipes d’Astute, société récemment acquise par bioMérieux, sont engagées dans le développement de nouveaux biomarqueurs à forte valeur médicale pour améliorer la prise en charge des patients », a déclaré Mark Miller, directeur exécutif, Affaires médicales de bioMérieux.

L'IRA est une diminution soudaine de la fonction rénale qui intervient sur une période de quelques heures à quelques jours. Elle est souvent la conséquence d'une maladie, d'un traumatisme ou d'une infection. La perte soudaine de la fonction rénale entraîne l'accumulation de toxines et de liquides dans le sang qui, s'ils ne sont pas traités, peuvent entraîner la mort. Le stade le plus sévère de l'IRA nécessite une dialyse pour remplacer la fonction de purification du sang assurée par les reins. L'IRA est une complication de plus en plus fréquente des maladies aiguës au sein des unités de soins intensifs et des hôpitaux. Son diagnostic précoce est essentiel.1,2,3

Les termes détaillés de l'accord ne sont pas communiqués.

 




1 Siew ED, Davenport A: The growth of acute kidney injury: a rising tide or just closer attention to detail? Kidney Int 2015;87:46-61.

2 O'Connor ME, Kirwan CJ, Pearse RM, Prowle JR: Incidence and associations of acute kidney injury after major abdominal surgery. Intensive Care Med 2016;42:521-530.

3 Susantitaphong P, Cruz DN, Cerda J, Abulfaraj M, Alqahtani F, Koulouridis I, Jaber BL: World incidence of AKI: a meta-analysis. Clin J Am Soc Nephrol 2013;8:1482-1493.

 

 

 

Téléchargement