Passer au contenu principal

Presque tous les virus peuvent provoquer un sepsis. Le nombre de cas documentés de sepsis dus à des infections virales est faible (~1 %). Cependant, le rôle que jouent les infections virales dans les cas de sepsis peut être sous-estimé. Les infections virales peuvent affecter gravement les personnes dont le système immunitaire est déjà affaibli. Combattre une infection virale peut également affaiblir votre système immunitaire, augmentant ainsi la probabilité de contracter une autre infection.

Le sepsis est une affection potentiellement mortelle qui peut résulter d'une infection survenant n'importe où dans l'organisme. Les cas graves de sepsis sont souvent dus à des infections qui touchent tout le corps et se propagent dans le sang. Sur plus d'un million d'Américains qui développent une septicémie chaque année, 15 à 30 % en meurent.

Le sepsis viral peut être sous-diagnostiquée si les tests de dépistage des virus ne sont pas effectués, et jusqu'à 42 % des cas de sepsis sont négatifs à la culture, ce qui suggère une cause non bactérienne. Selon les auteurs de l'étude, Epidemiology and Immune Pathogenesis of Viral Sepsis, publiée dans la revue, Frontiers in Immunology, « La prise en charge initiale standard de tous les cas de sepsis, même ceux dont la culture s'est révélée négative par la suite, est l'utilisation immédiate d'antibiotiques à large spectre. En l'absence de critères diagnostiques précis pour le sepsis virale, ou au moins pour exclure le sepsis bactérien, cela conduit inévitablement à une utilisation inutile de traitements antibiotiques, avec les conséquences associées pour la résistance, les effets sur le microbiome de l'hôte et des coûts de santé additionnels. »

Les virus vivent dans les cellules de leur hôte et les infectent, utilisant ces dernières pour se répliquer et se multiplier, et finir par les détruire. Comme ils sont très différents des bactéries, qui sont des micro-organismes unicellulaires, les virus ne peuvent pas être traités par des antibiotiques. Si les symptômes des infections virales peuvent être pris en charge, les virus eux-mêmes ne sont pas faciles à traiter.

Les auteurs de l'étude Frontiers ont utilisé un ensemble prédéfini de tests de laboratoire, qui a montré que jusqu'à 33 % des cas de septicémie documentés pouvaient potentiellement être attribués à des infections virales. Les tests de laboratoire prédéfinis comprenaient des tests PCR pour plusieurs virus. Les infections virales les plus courantes trouvées dans cette étude étaient les virus de la dengue, les rhinovirus et les virus de la grippe. Le niveau de contribution des virus détectés dans chaque cas de septicémie était toutefois inconnu. Les virus identifiés pouvaient être la seule cause, un facteur contribuant à la septicémie bactérienne ou l'excrétion virale prolongée d'une infection antérieure. Cependant, tous les virus devaient être testés pour être identifiés.

Les patients les plus sensibles à la septicémie virale sont les nouveau-nés et les jeunes enfants, les adultes âgés et les personnes immunodéprimées. Le virus de l'herpès simplex est l'une des principales causes de septicémie néonatale, et les paréchovirus humains sont fréquemment associés au sepsis chez jeunes enfants. Les personnes âgées de plus de 65 ans représentent 60 % de la mortalité due à la grippe saisonnière. L'Organisation mondiale de la santé considère le sepsis comme une priorité sanitaire mondiale. Dans l'ensemble, le nombre de cas de sepsis et leur gravité augmentent ; toutefois, la mortalité associée au sepsis est en baisse. Pour comprendre l'ensemble du fardeau du sepsis, des connaissances plus spécifiques sur l'épidémiologie du sepsis viral sont nécessaires.

Nom de fichier
19_Sepsis-Viral-V2-FRENCH.pdf
Taille
7 MB
Format
application/pdf

Références :

  1. Viral Infections. Sepsis Alliance. Updated July 11, 2019. https://www.sepsis.org/sepsisand/viral-infections/
  2. Lin GL, McGinley JP, Drysdale SB, Pollard AJ. Epidemiology and Immune Pathogenesis of Viral Sepsis. Front Immunol. 2018 Sep 27;9:2147. doi: 10.3389/mmu.2018.02147. PMID: 30319615; PMCID: PMC6170629.
  3. Dengue – Symptoms and Treatment. Centers for Disease Control and Prevention. Last reviewed May 3, 2019. https://www.cdc.gov/dengue/symptomms/index.html
  4. Seasonal Inuenza – Flu Symptoms & Complications. Centers for Disease Control and Prevention. Last reviewed September 5, 2019. https://www.cdc.gov/u/symptoms/symptoms.html

Les opinions exprimées dans cet article ne sont pas nécessairement celles de bioMérieux.


SHARE THIS:

  • Sepsis