Passer au contenu principal

En pleine lutte contre la COVID-19, il est important de reconnaître que de nombreuses autres maladies concurrencent le coronavirus par rapport au temps et aux ressources de nos établissements de santé. Les professionnels de santé fournissent des soins et des traitements, non seulement contre le coronavirus, mais aussi pour d'autres maladies, dont beaucoup continuent à détruire des vies et à alourdir la charge des établissements de santé du monde entier.

La méningite est l'une des nombreuses affections qui peuvent se disputer les ressources de santé avec la COVID-19. La méningite est une inflammation des membranes protectrices qui enveloppent le cerveau et la moelle épinière, le plus souvent causée par une infection bactérienne ou virale. La maladie est mortelle et invalidante. Elle frappe rapidement et affecte des personnes de tous âges. L'analyse du premier cas connu de méningite associée au SARS-CoV-2 a été publiée dans l'édition de mai 2020 de l'International Journal of Infectious Diseases, montrant le potentiel neuro‑invasif du virus.  

La méningite virale est le type le plus courant de méningite. Elle est souvent moins grave que la méningite bactérienne. La méningite bactérienne peut entraîner la mort dans les 24 heures et un patient sur cinq souffre d'un handicap à vie après l'infection. Les décès dus à la méningite peuvent souvent être évités par la vaccination, mais selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), les progrès réalisés pour vaincre la méningite sont à la traîne par rapport à d'autres maladies évitables par la vaccination.

Les dangers de la méningite bactérienne

La méningite bactérienne est une maladie grave, potentiellement mortelle. Bien que la majorité des personnes qui en souffrent se rétablissent, elle peut entraîner des séquelles permanentes telles que des lésions cérébrales, une perte auditive, des difficultés d'apprentissage et la perte d'un membre. En 2017, on estimait que plus de 20 millions d'années de vie avaient été collectivement perdues à cause de la méningite dans le monde.

Plusieurs types de bactéries peuvent causer la méningite. Les principales causes sont les suivantes :

  • Streptococcus pneumoniae
  • Streptococcus du groupe B
  • Neisseria meningitidis
  • Haemophilus influenzae
  • Listeria monocytogenes

La méningite à méningocoques, causée par la bactérie Neisseria meningitidis est une préoccupation mondiale en raison du potentiel de cette bactérie à provoquer de grandes épidémies. Douze types de N. meningitides, appelés sérogroupes, ont été identifiés, dont six peuvent provoquer des épidémies. Cette forme de méningite est également associée à un taux de mortalité élevé, jusqu'à 50 % en l'absence de traitement.

Un objectif pour vaincre la méningite d'ici 2030

Malgré des progrès significatifs dans la réduction de l'incidence de la méningite au cours des 20 dernières années, on estime qu'il y avait encore 5 millions de nouveaux cas dans le monde et 290 000 décès dus à la méningite en 2017. La même année, des représentants de gouvernements, d'organisations oeuvrant dans la santé mondiale, d'organismes de santé publique, d'universités et du secteur privé ont lancé un appel en faveur d'un projet mondial pour vaincre la méningite en tant que menace pour la santé publique. L'OMS a répondu à cet appel à l'action et, avec des partenaires et des experts du monde entier, a élaboré une feuille de route pour vaincre la méningite d'ici 2030.

Cette première feuille de route mondiale sur la méningite définit un plan pour s'attaquer aux principales causes de la méningite bactérienne aiguë. Les trois objectifs visionnaires sont les suivants :

  1. Éliminer les épidémies de méningite bactérienne
  2. Réduire les cas et les décès dus à la méningite bactérienne évitable par la vaccination
  3. Réduire les handicaps et améliorer la qualité de vie après une méningite, quelle qu'en soit la cause.

Pour les atteindre, la feuille de route identifie des objectifs stratégiques, des activités clés et des jalons sur cinq piliers : la prévention et le contrôle des épidémies ; le diagnostic et le traitement ; la surveillance de la maladie ; le soutien et les soins aux personnes atteintes par la méningite ; le plaidoyer et l'engagement.

Les opinions exprimées dans cet article ne sont pas nécessairement celles de bioMérieux.


PARTAGER CET ARTICLE

  • Infectious Diseases