Passer au contenu principal

Face à la propagation de la COVID-19, le dépistage du SRAS-CoV-2, est à l'avant-garde de la bataille. Les patients s'appuient sur les résultats des tests pour confirmer s'ils ont contracté le coronavirus, et les organismes de santé publique du monde entier sur les données pour savoir comment et où le virus se propage.

Dans de nombreuses régions du monde, les tests ont été largement mis à la disposition des patients. Au cours des deux dernières années, tout le monde a entendu parler de la PCR non seulement par les médias, mais aussi par le fait d'avoir été testé pour la COVID-19. Mais comprenez-vous comment fonctionnent ces tests ? 

Quels types de tests détectent la COVID-19 ?

 

La COVID-19 est généralement détectée à l'aide d'un type de test de diagnostic moléculaire appelé réaction en chaîne par polymérase en temps réel (RT-PCR). Ce type de test est conçu pour déterminer si le virus est présent en recherchant du matériel génétique unique au
SRAS-CoV-2.

Comment fonctionnent les tests RT-PCR

Le matériel génétique des virus et des bactéries est composé d'ARN ou d'ADN. Le code génétique du virus SRAS-CoV-2 est constitué d'ARN. L'ARN est l'abréviation d'acide ribonucléique. Il est constitué de molécules appelées ribonucléotides, assemblées dans un ordre particulier pour produire du matériel génétique. L'ADN est l'acronyme d'acide désoxyribonucléique. Sa structure est une hélice à double brin, constituée de paires de molécules appelées nucléotides. L'ADN et l'ARN ont évolué pour fonctionner ensemble afin de fabriquer des protéines dont les cellules ont besoin pour survivre ; il est donc possible de copier l'ARN à partir de l'ADN et vice versa.  Les tests RT-PCR pour la COVID-19 tirent parti de cette capacité à détecter le matériel génétique du virus SRAS-CoV-2.

Étape 1 : Prélèvement d'un échantillon de matériel génétique

Dans un établissement médical ou un centre de dépistage, un professionnel de santé prélèvera dans votre nez un échantillon contenant du virus s'il est présent. Une fois l'écouvillon retiré, il est cassé au niveau de la ligne de rupture et placé dans un flacon stérile pour être envoyé au laboratoire.

Étape 2 : Extraction

L'étape suivante est le processus d'extraction. Les échantillons biologiques sont traités en laboratoire par des instruments qui extraient et isolent le matériel génétique pour déterminer quel type de virus ou de bactérie vous a infecté. Le processus comprend l'ajout de différents réactifs (produits chimiques) à l'échantillon et son passage en centrifugeuse.

Étape 3 : Faire un copie ADN à partir de l'ARN

Au laboratoire, l'ARN extrait de l'échantillon est ensuite combiné avec les éléments constitutifs de l'ADN, appelés nucléotides, et à une enzyme spéciale qui copie le code ARN en ADN. Certains virus et autres organismes portent leur code génétique sous forme d'ADN, au lieu d'ARN, de sorte qu'il n'est pas toujours nécessaire de faire une copie ADN à partir de l'ARN. Cependant, pour les virus qui portent leur code génétique sous forme d'ARN, cela prépare l'échantillon pour la partie la plus importante du processus.

Étape 4 : Amplification de l'ADN

Le nouvel ADN doit être amplifié (copié) jusqu'à ce qu'il y en ait assez pour l'étudier. Cette étape est appelée réaction en chaîne par polymérase (PCR). Des amorces d'amplification, qui sont de courtes séquences d'ADN uniques à un virus spécifique ou à un autre agent pathogène, sont ajoutées à l'échantillon avec une enzyme spéciale et d'autres éléments. Au cours de ce processus, les brins d'ADN sont « désappariés » afin que les amorces puissent tenter de s’apparier aux séquences d'ADN. Si les amorces ne s'apparient pas à l'ADN de l'échantillon, l'ADN ne peut pas être répliqué.

Étape 5 : Identification du résultat obtenu

Si le SRAS-CoV-2 est présent dans l'échantillon, l'ADN sera répliqué et le test enregistrera un résultat positif. Si le SRAS-CoV-2 n'est pas présent dans l'échantillon, les amorces du SRAS-CoV-2 ne copieront aucun ADN et le test enregistrera un résultat négatif. Parfois, un test enverra un résultat faussement négatif. Cela peut se produire pour plusieurs raisons, notamment si l'échantillon est de mauvaise qualité, ou si le virus n'était pas présent dans la cavité nasale, comme cela peut se produire chez les patients asymptomatiques. Les résultats de vos tests sont communiqués à votre professionnel de santé, qui les partage avec vous et vous fournit des conseils en fonction de vos résultats et de vos symptômes.

Pourquoi les tests moléculaires sont importants

Au cours de la dernière décennie, les tests moléculaires sont devenus plus courants, en raison du développement d'instruments automatisés qui fournissent des résultats précis en utilisant la PCR et d'autres technologies de détection moléculaire. Les résultats de laboratoire jouent un rôle important dans la prise de décision médicale et les diagnostics moléculaires sont devenus un élément essentiel des soins aux patients permettant de sauver des vies.

Nom de fichier
22-Covid-19-Testing-Infographic-FRENCH.pdf
Taille
25 MB
Format
application/pdf

Les opinions exprimées dans cet article ne sont pas nécessairement celles de bioMérieux.


SHARE THIS:

  • Infectious Diseases