Passer au contenu principal

Laboratoire Commun de Recherche : 20 ans de collaboration au service de la lutte contre les maladies infectieuses.

Depuis 20 ans, bioMérieux et les Hospices Civils de Lyon (HCL) collaborent dans le cadre d’un partenariat de recherche public/privé innovant. Rejoint en 2016, par l’Université Claude Bernard Lyon 1, les trois institutions travaillent à décrypter les mécanismes de l’immunité pour développer des tests diagnostiques. 

Une implantation au plus près des patients

C’est à l’initiative du Dr. Christophe Mérieux et du Pr Pierre Miossec que le premier laboratoire commun de recherche sur la polyarthrite rhumatoïde voit le jour à l’Hôpital Edouard Herriot. En 2009, un second laboratoire dédié à l’oncologie est installé au cœur de Lyon Sud. Depuis 2014, les deux laboratoires ont recentré leur activité sur le sepsis et compréhension des mécanismes de l’immunité chez les patients victimes d’infections sévères.

Ces laboratoires rassemblent, au cœur de l’hôpital, de nombreux cliniciens, chercheurs scientifiques et étudiants qui travaillent au plus près des malades.

« C’est dans l’ADN de bioMérieux d’innover avec des partenaires extérieurs pour améliorer la prise en charge des patients et ce laboratoire commun en est le parfait exemple » explique Karen Brengel-Pesce, Responsable des Laboratoires Communs de Recherche, bioMérieux. 

4 thématiques de recherche

  • L’évaluation de l’état du système immunitaire des patients de réanimation ayant subi un sepsis.
  • La compréhension et la prédiction des défaillances d’organes
  •  Le diagnostic des infections aïgues chez l’enfant fébrile aux urgences pédiatriques ou en néonatologie
  • Les défaillances en réponse antivirale interféron type 1 dans les infections respiratoires élevées.

Ces laboratoires communs de recherche constituent un creuset unique d’interactions scientifiques pour répondre aux enjeux de Santé Publique. bioMérieux apporte son expertise en matière de diagnostic et met à disposition ces solutions innovantes. Les HCL mettent à disposition les connaissances médicales de tous leurs docteurs et professeurs universitaires L’arrivée en 2016 de l’Université Claude Bernard Lyon 1 a apporté au partenariat une dimension complémentaire en formant la future génération de médecins et scientifiques spécialistes des maladies infectieuses. Aujourd’hui une douzaine d’étudiants en thèse ou master travaillent au sein des deux unités.

« Un des intérêts d’un Laboratoire Commun au cœur de l’hôpital comme celui-ci est de pouvoir mettre les innovations le plus tôt possible à disposition des experts dans l’optique de pouvoir servir les patients rapidement » Alexandre Pachot, Directeur de la Recherche en Santé, HCL.

Ces deux  laboratoires constituent une plateforme de recherche clé pour l’avenir. Ils auront un rôle majeur dans la création du biocluster immuno-infectieux pour lequel la Région Auvergne Rhône Alpes est candidate dans le cadre du plan d’investissement France 2030.

 

 


SHARE THIS:


< SWIPE FOR MORE ARTICLES >