Passer au contenu principal

Expert invité : Katherine Perez, PharmD, BCPS  - Directrice, Antimicrobial Stewardship, bioMérieux (Sud des États-Unis)

DATE DE PUBLICATION : 6 SEPTEMBRE 2022

La croissance rapide des bactéries résistantes aux antibiotiques rend difficile le traitement des infections, ce qui peut provoquer un sepsis. Toutefois, grâce à des protocoles optimisés de gestion du sepsis et aux recommandations des programmes de bonne gestion des antibiotiques, il est possible de combattre la résistance aux antibiotiques en même temps que le sepsis.

Nous nous sommes assis pour un entretien virtuel avec Katherine Perez, PharmD, BCPS, directrice du programme de gestion des antibiotiques pour le sud des États-Unis chez bioMérieux. Elle nous parle des bonnes pratiques permettant d'optimiser les soins et d'améliorer l'utilisation des antibiotiques chez les patients septiques.

Le Dr Perez souligne qu'il est important de prendre conscience que la gestion des antibiotiques fait partie du protocole de prise en charge du sepsis. Les programmes de gestion des antimicrobiens (Antimicrobial Stewardship Programs - ASPs) sont bien adaptés pour fournir un cadre aux recommandations empiriques en mesurant les tendances locales et les schémas de résistance.

Le Dr Perez évoque l'utilisation de techniques de diagnostic indépendantes de la culture pour la gestion du sepsis, en soulignant que la rapidité d'exécution et la sensibilité accrue des tests en sont les principaux avantages. Les tests de PCR et les tests de sensibilité aux antibiotiques (AST) peuvent également être utilisés conjointement pour aider à gérer le sepsis.

Les exigences de la CMS et les critères relatifs à la qualité jouent également un rôle dans l'optimisation des soins aux patients atteints de sepsis. Le Dr Perez déclare : "Les indicateurs de qualité en matière de stewardship peuvent vraiment aider à informer les stratégies de prise en charge du sepsis en milieu hospitalier et peuvent se compléter mutuellement." Elle conseille aux hôpitaux de collaborer avec leurs équipes de gestion de la qualité et de soins intensifs pour élaborer des stratégies permettant de mieux gérer le sepsis.

Le soutien aux cliniciens et le renforcement de la collaboration entre services peuvent contribuer à réduire l'utilisation des antibiotiques chez les patients septiques. En particulier, les pharmaciens peuvent jouer un rôle crucial dans l'amélioration des résultats en assurant le suivi des patients tout au long de leur hospitalisation.

Pour optimiser les soins du sepsis et améliorer l'utilisation des antimicrobiens, il est important de garder à l'esprit que le patient est au centre de tout en veillant à utiliser le bon médicament au bon moment - "Optimiser la gestion pour optimiser les résultats", dit Perez.

 

Les opinions exprimées dans cet article ne sont pas nécessairement celles de bioMérieux.


SHARE THIS:

  • AMR AMS
  • Expert Opinion
  • Sepsis

< SWIPE FOR MORE ARTICLES >