Paris, France - 15 mai 2001. CEA Valorisation et bioMérieux-Pierre Fabre SA créent une structure commune dénommée Apibio en vue de développer, de fabriquer et de commercialiser des biopuces (puces à ADN de basse et moyenne complexité), systèmes miniaturisés d’analyses biologique et biochimique.

Le capital de cette société par actions simplifiées sera principalement réparti entre CEA Valorisation et bioMérieux-Pierre Fabre SA. Apibio sera présidée par bioMérieux SA, société de diagnostic in vitro de bioMérieux - Pierre Fabre ; ses locaux seront implantés à Grenoble.

La création d’Apibio renforce la stratégie et le potentiel scientifique du Groupe bioMérieux - Pierre Fabre dans le domaine des biopuces. Elle permettra le développement de tests biologiques de rapidité accrue dans le domaine de la santé et du contrôle microbiologique industriel. Plusieurs programmes de recherche et de développement innovants sur les biopuces seront menés au sein de la nouvelle société.

Apibio bénéficiera dans le domaine des microtechnologies et de la détection des acides nucléiques (ADN et ARN) d’un accès privilégié aux savoir-faire respectifs du CEA et de bioMérieux SA.

La création de cette société s’inscrit dans la continuité de la collaboration déjà engagée par bioMérieux SA avec la société Affymetrix, dans le domaine des puces à ADN de haute densité. De même, le CEA et bioMérieux-Pierre Fabre SA collaborent depuis plusieurs années sur les microsystèmes pour la biologie au travers d’un laboratoire commun implanté à Grenoble dans les installations du CEA-Leti. La création d’Apibio s’inscrit également dans la continuité de ces travaux communs.

Le CEA est un organisme de recherche pluridisciplinaire scientifique et technologique, spécialisé dans les domaines de l’énergie nucléaire, des nouvelles technologies de l’énergie, des infrastructures de l’information et de la communication, et des biotechnologies. Sa capacité à allier recherche fondamentale et valorisation dans un cadre industriel lui permet de jouer un rôle de premier plan dans l’innovation.

Regroupant ses compétences en biologie, physico-chimie et micro-électronique, le CEA a lancé depuis plusieurs années un programme Biopuces, afin de développer des outils d’analyse, en particulier les puces à ADN et laboratoires sur puces, capables d’intégrer l’ensemble de la complexité du vivant dans une optique post-génomique.
La création traduit la volonté du CEA de favoriser la création d’entreprises innovantes dans  un secteur en pleine croissance.

Le Groupe bioMérieux - Pierre Fabre est constitué de cinq branches d’activité : bioMérieux, Pierre Fabre Médicament, Pierre Fabre Dermo-cosmétique, Transgene et Dolisos. Cette nouvelle entité dont le chiffre d’affaires 2000 proforma consolidé est de 11,7 milliards de francs, consacre 1,7 milliard de francs à la Recherche et Développement, et a pour ambition de construire un groupe de santé innovant, international et adapté aux enjeux de la médecine de demain.