BIOASTER, l'Université de Technologie de Compiègne, les Hospices Civils de Lyon et bioMérieux formalisent une collaboration stratégique pour évaluer la technologie de séquençage de nouvelle génération en microbiologie 

02 Décembre, 2020

Lyon, le 2 décembre 2020 - L'Institut de recherche technologique en microbiologie BIOASTER annonce un partenariat stratégique avec l'Université de Technologie de Compiègne (UTC), bioMérieux, acteur mondial du diagnostic in vitro et les Hospices Civils de Lyon, dans le domaine du diagnostic microbiologique basé sur le séquençage.

« Au cours de la dernière décennie, les technologies de séquençage de nouvelle génération ont transformé le secteur du diagnostic microbiologique. BIOASTER est fier de s'associer à des acteurs universitaires et industriels de renom pour accélérer la conversion de cette technologie prometteuse en outils de diagnostic utiles aux cliniciens », a déclaré Nathalie Garcon, PDG/CSO de l'IRT BIOASTER.

L'objectif principal de cette collaboration est l'évaluation de la capacité de la technologie de séquençage de troisième génération à devenir un nouvel outil de diagnostic des bactériémies, pour identifier rapidement les bactéries et prédire les résistances génétiques. Mené en collaboration avec l'UTC, acteur universitaire reconnu au niveau international dans le domaine des systèmes microfluidiques,sur des échantillons de sang et des données fournis par les HCL, le projet débouchera également sur le développement et la validation d'un micro-dispositif innovant pour trier, purifier et enrichir les bactéries provenant d'hémocultures humaines en amont de l'analyse du séquençage.

Les infections du sang, en particulier le sepsis, constituent une des principales causes de décès dans le monde, avec un taux de mortalité pouvant atteindre 30 à 50 % dans les services de soins intensifs. Pour fournir un traitement adapté aux patients atteints de sepsis, le principal défi est non seulement le diagnostic rapide du sepsis mais également l'identification rapide du ou des agents responsable(s) du sepsis. Cela permettra de mettre en place à un stade précoce une antibiothérapie ciblée qui augmentera considérablement le taux de survie, évitera les complications ultérieures et réduira les effets secondaires liés aux médicaments ainsi que les frais médicaux. Les technologies de séquençage de troisième génération ont évolué rapidement ces dernières années et constituent un outil adapté au diagnostic du sepsis, notamment en termes de débit, de précision et de rapidité, avec la possibilité d'élargir considérablement la gamme des tests diagnostiques dont disposeront bientôt les cliniciens.

« L'amélioration du diagnostic chez les patients atteints de sepsis est au cœur de la stratégie de bioMérieux. Le projet BacTSeq nous permettra d'étudier de manière plus approfondie le potentiel du séquençage pour répondre à cet enjeu médical majeur » explique François LACOSTE, Vice-Président Exécutif de la R&D de bioMérieux.

Marie-Christine HO-BA-THO, Directrice de la recherche d'UTC, ajoute : « Nous sommes très heureux de notre longue collaboration avec BIOASTER, avec son implication dans différents projets de recherche et activités d'enseignement au fil des ans. Le nouveau partenariat avec bioMérieux va renforcer cette relation et l'orienter vers des défis industriels concrets, avec l'objectif de découvrir des solutions innovantes afin d'améliorer la santé des patients. »

 

Téléchargement