Pioneering diagnostics

Maladies infectieuses

Le diagnostic in vitro permet d’identifier l'agent pathogène responsable d’une maladie infectieuse et d’orienter le traitement.

Les maladies infectieuses sont dues à l'agression de l’organisme par un micro-organisme (bactérie, virus, parasite, champignon...). Chaque être humain héberge des dizaines de milliers de bactéries « utiles », qui ne deviennent pathogènes (dangereuses) qu’en certaines occasions : chez les personnes fragilisées (immunodéprimées par exemple) ou lors d’une agression (plaie ou intervention chirurgicale).

Le choix du traitement antibiotique nécessaire pour traiter des infections bactériennes est guidé par l’identification des bactéries responsables et la détermination de leur sensibilité aux antibiotiques (antibiogramme).

Les bactéries étant de plus en plus souvent résistantes aux antibiotiques, le diagnostic joue un rôle de plus en plus important dans la lutte contre les maladies infectieuses pour guider le traitement.

L’enjeu de santé publique

  • 17 millions de décès par an sont dus aux maladies infectieuses, soit un tiers de la mortalité observée annuellement sur la planète.
    • Des grandes menaces de santé publique concernant tous les pays du monde :
    • Des maladies émergentes nécessitant le développement rapide de nouveaux outils de diagnostic et de nouveaux traitements :
      • nouveaux variants de la grippe ;
      • développement des résistances bactériennes ;
      • maladies transmises par les animaux (zoonoses).
  • Sur tous ces fronts, bioMérieux, société spécialisée dans les maladies infectieuses depuis 50 ans, joue un rôle majeur en proposant une gamme très large de produits diagnostiques. Par exemple, la société est pionnière en détection automatisée des mécanismes de résistance aux antibiotiques et en antibiogramme.

Les maladies infectieuses sont directement responsables de 43 % des décès dans les pays en développement contre 1 % dans les pays industrialisés.

Le rôle du diagnostic in vitro

  • Dans le cas des maladies infectieuses, les tests de diagnostic in vitro visent à détecter et à identifier l’agent infectieux (virus, bactérie ou parasite) responsable, à définir exactement la maladie, à déterminer son origine et à repérer d’éventuelles épidémies. Ils sont essentiels pour déterminer le traitement adapté au patient.
  • A partir de prélèvements (urine, crachats, sang, etc.), le laboratoire effectue deux sortes de tests :
    • Des tests de détection et d’identification des agents pathogènes :
      • soit par mise en culture afin de les multiplier et d’augmenter la probabilité de la détection ;
      • soit par détection de leur matériel génétique par les tests moléculaires ou l’analyse de la masse et de la charge de leurs ions pour caractériser leur structure chimique par la spectrométrie de masse.
    • Des tests indirects pour identifier la réponse immunitaire à l’infection : recherche d’anticorps dont la présence signe le contact avec le virus, la bactérie ou le parasite.