Pioneering diagnostics

L’importance du diagnostic

Les tests de diagnostic améliorent la prise en charge du patient, contribuent à la protection de la santé des consommateurs et permettent une meilleure maîtrise des dépenses de santé.

L’intérêt économique, médical et sociétal des tests de diagnostic in vitro est souvent méconnu alors qu’ils :

  • améliorent la prise en charge du patient ;
  • contribuent à la protection de la santé des consommateurs ;
  • permettent une meilleure maîtrise des dépenses de santé, un enjeu économique majeur dans tous les pays du monde.

Amélioration de la prise en charge des patients

60 % à 70 % des décisions médicales sont basées sur un test de diagnostic in vitro.

Les tests de diagnostic ont un impact déterminant sur la qualité du parcours de soin :

  • détection et diagnostic d’une maladie plus rapidement et à un stade plus précoce, même avant l’apparition des symptômes ;
  • détermination plus tôt du risque de maladie ;
  • choix d’un traitement plus ciblé, efficace et souvent moins invasif ;
  • suivi du traitement pour la gestion efficace des maladies chroniques ;
  • pronostic de l’évolution des patients.

Protection de la santé des consommateurs

Les industries agroalimentaires, pharmaceutiques et cosmétiques contrôlent la qualité microbiologique des produits et de l'environnement dans lequel ils sont fabriqués en utilisant des tests de diagnostic spécifiques.

Ces outils de contrôle contribuent à assurer la sécurité des produits tels que le lait pour nourrisson ou les vaccins, participant ainsi à la protection de la santé des consommateurs.

Impact favorable sur l’économie de santé

Un impact déterminant sur la maîtrise des dépenses de santé : un test de diagnostic adapté réalisé dans les bons délais permet de réduire les risques d’errance thérapeutique ou de sur-prescription.

1 % seulement des ressources budgétaires allouées à la santé dans le monde est dépensé en tests de diagnostic, alors qu’ils appuient la majorité des décisions médicales.

Le prix de revient des tests in vitro est en règle générale très peu élevé par rapport :

  • au service médical rendu ;
  • à l'économie générée par le raccourcissement des délais de prise en charge et des durées d'hospitalisation.

La médecine personnalisée, l’automatisation du processus de diagnostic et de nouvelles applications informatiques (regroupement et gestion de données cliniques, aide à la décision thérapeutique, …) renforcent le rôle du diagnostic in vitro dans l’amélioration de l’efficience des systèmes de santé.